La HappyTech, le catalyseur des projets du bien-être

Posted: 25 juin 2018 by fidensio

Nous avons à coeur de vous présenter dans cet article : La HappyTech, projet dont nous faisons partie et qui est voué, nous en sommes sûrs, à un bel avenir.

La HappyTech ? Qu’est-ce que c’est ?

C’est le nom donné au mouvement créé par Pouya Mohtacham en juin 2017. « Nous souhaitons au sein de la HappyTech, identifier et valoriser l’innovation technologique au service du bien-être des entreprises. » affirme le Président.

Notre remarque ? Nous, français, passons environ 12% de notre vie au travail, soit environ un peu plus de 45 ans dans notre vie, l’entreprise devrait être un lieu où il fait bon de vivre où chacun peut s’épanouir librement et être heureux d’exercer sa profession.

Notre but ? Remettre la place de l’humain au cœur des décisions opérationnelles des entreprises. Pour cela, l’association à but non lucratif, réuni entrepreneurs, startups, investisseurs, Chief Happiness Officers et responsable du bien-être pour travailler ensemble autour de la thématique de la qualité de vie en entreprise.

La question de la qualité de vie revient de plus en plus aujourd’hui dans les entreprises :  En France, la productivité est en baisse, l’absentéisme augmente et le stress au travail et les burn-out s’intensifient. Le coût du mal-être au travail est énorme pour les entreprises puisqu’il atteint les 12 600 euros par salarié et par an. On note aussi que 24 % des salariés français se disent en « état d’hyper stress », et que 37% des femmes et 24% des hommes présentent une souffrance psychique au travail.

C’est devant ce constat que nous sommes persuadés qu’il y a un grand intérêt à intervenir sur le marché du bien-être en entreprise qui est en plein essor. D’une part, pour faire face aux nombreuses RPS et pour égayer les journées de travail des salariés qui sont encore trop nombreux en situation de « burn out » (3,2 millions de français occupant un poste à responsabilité). Et d’autre part, pour encourager les entreprises à agir à long terme pour le bien-être de leurs employés.

 

Ceci n’est plus un secret : un salarié heureux, sera un salarié plus motivé, moins absent, plus performant et surtout épanouie dans son travail qui aura du sens à ses yeux ! 

 

L’intelligence artificielle au service de l’Humain : la conviction de la HappyTech

Lors du dernier salon VivaTech, les fondateurs ont pu échanger avec Emmanuel Macron et convenir d’un défi commun : Faire de la France le pays leader de la HappyTech ! 

Le rassemblement de plus de … startups faisant du bien-être au travail un sujet national

Qui dit « startup« , dit « jeune » et qui dit « jeune » dit aussi « iTech« , « Digital » et « nouvelles technologies« .

Toutes les startups faisant partie de notre jeune association ont toutes un point commun : le digital. Notre devise ? Mettre la technologie au service de l’humain dans les entreprises.

Toutes motivées, nous voulons atteindre notre objectif : démocratiser le mieux-vivre au travail en inaugurant des solutions innovantes avec différents leviers technologiques : cloud, big data ou encore intelligence artificielle. In fine, notre ambition est de lancer cette impulsion au niveau mondial puisque le mal-être au travail n’a pas de frontière.

Nous comptons déjà  : Comeet (créateur de liens entre les individus d’une tribu autour d’une activité conviviale comme un déjeuner ou du sport) ; Monmartin (Un parcours santé personnalisé pour chaque collaborateur) ; Boostyourfit (noue des liens en entreprise par la pratique du sport) ; OurCompany (permet aux salariés de noter leur qualité de vie dans leur entreprise de manière anonyme) ; We Hobby (L’application connecte les équipes à plus de 250 activités et formations dans toute la France) et enfin Fidensio ( simplifie le quotidien des collaborateurs par le biais d’une conciergerie d’entreprise connectés apportant plus de 25 services allant du pressing au lavage de véhicule en passant par le rendez-vous chez l’esthéticienne)

Mais aussi Laser Army, Lyyti, Coach for Eyes et pleins d’autres encore. Et la liste s’allonge : « Nous sommes actuellement une quinzaine de start-ups, mais nous avons comme objectif de passer la barre des 100 dès l’an prochain. Notre idée est de réaliser un catalogue répertoriant les solutions existantes et les acteurs de ce marché pour permettre aux entreprises de s’y retrouver et pour outiller les salariés référents sur ce sujet. Nous voulons aussi rassembler les syndicats, les organismes publics, les organismes privés, les associations citoyennes… »

L’engagement des entreprises

Les entreprises ont elles aussi pris conscience qu’elles ont tout intérêt à agir en faveur de l’épanouissement des salariés si elles veulent continuer à embaucher sans trop de problèmes.

Et elles n’ont pas tort ! D’ici 2020, 50% des personnes actifs seront des milléniaux, cette génération dite, « compliquée à approcher, à recruter et surtout à fidéliser ».

Elles ont également compris qu’avec des solutions et des actions pour le bien-être et pour la qualité de vie au travail, les salariés vont se sentir mieux, se sentir plus pris en compte et donc être plus motivés et plus performants : ce qui se ressent bien évidemment sur le chiffre d’affaire (salarié heureux = 6x moins absent + 30% plus productif + 55% plus créatif).

La HappyTech s’accompagne de partenariats

La Happytech est désormais partenaire de Nexity Conseil & Transactions, qui va prochainement proposer un campus HappyTech, et de l’Essec, qui va consacrer une chaire d’enseignement et de recherches au sujet. Le collectif s’engage aux côtés de Hubspot et Talan.

À peine lancée, la HappyTech fédère une quinzaine de start-up, des associations comme la fabrique Spinoza, le Label RH, ou encore Wisdom Paris, des entreprises comme Nexity et des syndicats comme le MEDEF ou la CGT.

A la clé ? Pleins de projets et d’animations

La dimension internationale

Ainsi, un Comité International appelé « HappyTech International Committee » est mis en place dans le but de soutenir les entités locales pour se développer à l’international. Sa mission première : assurer la cohérence et la coordination au niveau international de l’exploitation du label.

Le planning des animations

Au programme et à noter dans vos agendas : La HappyTech organise des animations de meet-up tous les mois, un HappyTech Summit, une présence lors de salons et puis également des afterworks

 

LIRE AUSSI > Yoga, thérapie, médecine douces : comment les approches naturelles influent la motivation et la performance des employés ?

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *