La pleine conscience, un tremplin vers le bonheur au travail ?

Posté: 19 octobre 2018 by fidensio

 

Mindfulness appelé aussi (pleine conscience) est une pratique méditative dédiée à améliorer nos relations avec nos émotions et nos pensées.

Bien que cela soit à l’origine de la tradition bouddhiste, il n’est pas nécessaire d’être bouddhiste pour en tirer les avantages.

 

La mindfulness pour une vie meilleure !

La pleine conscience a pour objectif de nous aider à mieux observer nos émotions, les représenter et les vivre pleinement sans chercher à les contrôler.

Appelée aussi Mindfulness, la pleine conscience nous apprend à être conscient de notre vie, de ce qui se passe en nous et autour de nous, à un moment bien précis.

D’un point de vue général, elle nous aide à penser et à agir différemment. Plus précisément, la Mindfulness nous permet de passer d’ondes cérébrales de fréquence élevée à une fréquence inférieure, ce qui active différents centres du cerveau.

Nous pouvons donc accéder à des parties du cerveau qui nous aident à penser de manière rationnelle, nous empêchent de réagir aussi rapidement aux sensations corporelles et aux peurs, en nous permettant d’avoir plus d’empathie et de comprendre les autres.

Cela signifie que nous pouvons être plus présent et nous voir ainsi que tout le monde autour de nous dans une perspective plus nette.

 

Notre cerveau après une Mindfullness !

La pratique régulière de la Mindfullness peut réellement modifier la forme de notre cerveau en renforçant des zones importantes et en diminuant les autres.

Des études de neuroimagerie montrent qu’après 8 semaines de pleine conscience, les méditants ont accru la densité de la substance grise dans leur cerveau.

Cette matière grise est responsable du fonctionnement de l’exécutif, tel que la régulation émotionnelle, la planification et la résolution de problèmes.

L’épaisseur corticale du cerveau augmente également, ce qui a un impact sur nos processus d’apprentissage et de mémoire. Enfin, le centre, de « lutte ou de fuite » de notre cerveau, l’amygdale, qui est responsable de la façon dont nous ressentons le stress, la peur et l’anxiété, rétrécit avec une pratique de la pleine conscience.

Tout cela signifie qu’avec une pratique de ce type de méditation, nous avons la possibilité de réorganiser notre cerveau vers des pensées et des expériences plus positives à long terme.

En outre, lorsque nous sommes attentifs, nous prenons conscience de nous-même et de notre environnement comme d’habitude, mais la différence est que nous observons simplement ces choses telles qu’elles sont.

 

L’impact de la pleine conscience sur la qualité de vie au travail

La méditation pleine conscience aide au développement de l’empathie, stimule de la créativité, aide à construire des relations saines avec ses collègues, et améliore la sérénité pour prendre des décisions plus efficaces au bureau.

En pratiquant la mindfullness, nous devenons conscients de nos propres pensées et sentiments, mais nous n’y réagissons pas comme nous le ferions si nous étions sur le mode « pilote automatique ».

En ne jugeant pas les événements et les circonstances se déroulant autour de nous, nous sommes libérés de notre tendance normale à y réagir.

Cela nous aide, alors, à pouvoir gérer et positiver notre stress au travail ainsi qu’à réagir différemment aux situations difficiles que nous pouvons rencontrer au bureau.

 

La méditation de pleine conscience, est-elle un tremplin vers le bonheur au travail ?

Les entreprises qui pratiquent la méditation de pleine conscience souhaitent créer un environnement de travail plein de positivité et favorable au bien-être. Ce type de méditation au travail permet de réduire le stress, d’améliorer notre concentration et d’encourager la prise de recul dans les situations sous pression.

Par ailleurs, Aetna, l’entreprise américaine, spécialisée dans l’assurance santé des employés, cotée en Bourse a mesuré les résultats d’une formation axée sur la pleine conscience aux membres de l’équipe et a constaté que les membres de l’équipe ayant participé à la formation avaient ajouté environ 60 minutes de productivité par semaine, d’une valeur estimée à 3 000 USD par an et par membre de l’équipe.

 

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *