Témoignage : bien-être au travail selon Solange Arnaud, fondatrice de Médoucine

Posté: 31 mai 2018 by fidensio

« Notre objectif chez Médoucine, c’est de vous aider à être au mieux de votre santé grâce aux médecines douces, à toutes les approches naturelles, qui peuvent vous aider à prendre soin de vous : à mieux dormir, à savoir que manger, à gérer votre stress au quotidien. » – Solange Arnaud, fondatrice de Médoucine.

 

En quelques mots… Médoucine ?

Bonjour, je suis Solange, la fondatrice de Médoucine. Notre objectif chez Médoucine, c’est de vous aider à être au mieux de votre santé grâce aux médecines douces, à toutes les approches naturelles, qui peuvent vous aider à prendre soin de vous : à mieux dormir, à savoir que manger, à gérer votre stress au quotidien.

Alors pour ça, on a créé un réseau de professionnels dont on vérifie les compétences pour vous permettre de trouver les personnes qui seront au mieux pour vous accompagner dans toutes ces problématiques. Vous pouvez nous trouver sur médoucine.com mais aussi, nous faisons des interventions en entreprises car on s’est rendu compte que l’entreprise était aussi un bon endroit pour prendre soin de soi et que heureusement de nombreuses entreprises commencent à se pose des questions pour leurs collaborateurs d’où on a l’occasion de pouvoir organiser « des journées bien-être » « des ateliers à l’heure du déjeuner » pour aider les collaborateurs, cette fois souvent en groupe, à faire une séance de relaxation ou à prendre à mieux manger, à utiliser des huiles essentiels ou des choses comme ça.

 

Que vous évoque le bien-être au travail ?

Alors, le bien-être au travail, c’est un vaste sujet, surtout je crois que c’est très important.

D’abord, pour le bien-être de chacun parce que le travail c’est quand même un endroit où on l’on passe une grosse partie de sa journée, donc autant y être bien et puis évidemment, après pour les entreprises c’est important parce que c’est un très gros facteur de motivation et de performance.

Le truc du bien-être au travail, c’est que c’est plurifactoriel en réalité, cela dépend de tellement de choses que c’est difficile de faire en sorte que tout se passe, c’est une question de management, une question de culture d’entreprise, c’est aussi une question individuelle de « est ce que je suis bien ou pas? » « est ce que je suis dans quelque chose qui me correspond? ». Et puis évidemment après ce sont les conditions matérielles du quotidien, des collaborateurs, et puis aussi, c’est là que nous aussi on intervient, des choses où on peut donner des clés, en réalité, à chacun, pour justement « s’avoir gérer son stress », « avoir le bon état d’esprit pour être au mieux de sa motivation » pour aussi « gérer son énergie » car aujourd’hui on a des conditions de travail souvent qui prennent beaucoup d’énergie aux gens donc c’est vrai « savoir que manger » « comment optimiser son hygiène de vie pour être au mieux de sa forme » c’est très important !

 

Que pensez-vous de l’engagement des entreprises françaises à ce sujet ?

L’engagement des entreprises, franchement il varie énormément. Je ne suis pas une spécialiste du domaine. Ce que je constate avec les gens qui viennent nous solliciter c’est que : d’abord ce qui est intéressant c’est les entreprises qui ont vraiment pris ce sujet comme un sujet global dont ils veulent vraiment s’occuper. Parce qu’on peut dire aussi « le bien-être au travail » ça peut être franchement une opération de communication ponctuelle où on dit  » Ok ! Génial on fait une journée puis le reste de l’année, en réalité, on s’en fiche complètement. »

Donc là, l’objectif pour nous c’est aussi de travailler avec des entreprises qui s’inscrivent dans la durée et qui souhaitent réellement mettre en place des bonnes conditions de travail pour leurs collaborateurs et un accompagnement, qui leur permet de prendre des bonnes habitudes. Parce que les médecines douces, typiquement, c’est notre cas, mais en réalité, ça concerne toutes sortes d’actions qu’on peut entreprendre en entreprise. Ce sont des habitudes à prendre, et une habitude ça ne se prend pas en 2 minutes donc…. oui on peut faire un atelier mais faire plusieurs ateliers, prendre un rythme de vie, changer la façon dont on fonctionne soi-même et avec son environnement, avec ses collaborateurs, avec son équipe et son entreprise.

Ça prend du temps, donc c’est vrai que c’est bien de voir des entreprises qui, réellement, s’inscrivent dans la durée. Je crois qu’elles sont de plus en plus nombreuses à prendre conscience que c’est très important pour leurs collaborateurs et donc pour elles-mêmes car les entreprises elles s’appuient surtout, évidemment, sur les équipes qui les constituent.

 

Selon vous, la mise en place d’une conciergerie peut-elle valoriser la marque employeur ?

C’est vrai que, avoir une conciergerie pour une entreprise, je pense que c’est une vraie valeur ajoutée parce que aujourd’hui, finalement il y a une sorte de paradoxe, où il y a une sorte de chômage, de précarité dont on parle beaucoup. Et en même temps pour les entreprises, attirer les talents c’est un travail de tous les jours, et surtout de les garder parce que aujourd’hui les gens ont envie d’être bien dans leur travail justement. Et donc, si ils ne sont pas biens ils ont aussi tendance à bouger assez rapidement.

Donc une conciergerie, pour moi d’abord, je crois que c’est un très bon signal, c’est-à-dire qu’on dit « oui finalement le quotidien de nos collaborateurs c’est important pour nous ». Donc, de ce point de vue-là, c’est extrêmement bien.

Et puis, comme je disais tout à l’heure, je crois que ce qu’il est important d’inscrire des actions dans le temps, et une conciergerie c’est typiquement quelque chose qui s’inscrit dans le temps. Et surtout, sur lequel on peut faire pas mal de communication en interne, pour que les gens, réellement, en profitent, parce que avoir une conciergerie c’est bien, mais le faire savoir et l’utiliser c’est encore bien mieux. Et c’est vrai que nous avec Médoucine, on aime bien travailler avec des conciergeries parce que elles sont souvent bien implantées dans les entreprises, les collaborateurs sont contents de les utiliser et donc pour nous c’est une belle façon, aux côtés d’autres services plus sur « la simplification du quotidien » d’apporter du bien-être et une meilleure façon de prendre soin de soi pour les collaborateurs.

 

LIRE AUSSI > Quand les grèves SNCF jouent en faveur du bien-être des salariés

 

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *